Messages hebdomadaires
MESSAGE HEBDOMADAIRE DE SAINT JOSEPH TRANSMIS AU CENTRE MARIAL DE FIGUEIRA, MINAS GERAIS, BRÉSIL, À LA VOYANTE SŒUR LUCÍA DE JESÚS

Où le cœur humain s'est-il perdu ?

Où a-t-il eu le malentendu entre la créature et le Créateur ?

Quelle porte faut-il franchir et quel chemin faut-il emprunter pour redécouvrir Dieu ?

Quelle bataille doit être gagnée pour que la victoire annonce le triomphe du Créateur sur toutes les illusions de la vie ?

La première bataille spirituelle de la fin des temps a commencé à se dérouler entre l'Amour et l'indifférence.

Maintenant, fils, une bataille encore plus subtile et invisible se déroule aux niveaux spirituels de la planète et dans les profondeurs de la conscience humaine : la bataille entre la plénitude spirituelle et le plaisir mondain.

Il s'agit d'une grande bataille qui ne doit plus être voilée dans vos consciences, mais qui doit venir à la lumière, afin que le pouvoir de la Lumière, sa transparence et sa vérité détruisent les forces obscures qui stimulent les cœurs, les esprits, les émotions et même les âmes des êtres humains.

L'adversaire stimule chez les êtres la honte et le mensonge, qui sont le grand aliment des forces à l'origine de tout vice humain. Et ces vices sont les grands courants qui font que les êtres recherchent constamment le plaisir mondain et s'éloignent progressivement de la plénitude spirituelle et de la vérité qu'ils devraient exprimer en ces temps.

Le plaisir mondain se manifeste par différentes expressions de satisfaction mentale, émotionnelle, physique et même dans le domaine de l'imagination, dans lequel il ferme la voie à l'intuition intérieure et laisse les noyaux de conscience les plus subtils viciés par la nourriture des illusions mondaines.

Le plaisir peut être une pensée, un stimuli technologique, le vice de la manipulation, du mensonge, de la conquête. Il n'est pas seulement enfermé dans les processus charnels, dans les dépendances, dans les drogues ou les substances matérielles, mais surtout, fils, dans les substances mentales et internes qui emprisonnent les consciences, en silence, dans des espaces où personne ne voit. Et c'est là que réside le grand danger de cette bataille, car elle se déroule dans l'invisible, et c'est là qu'elle doit être gagnée.

Pour que les êtres ne cherchent pas d'aide, l'ennemi nourrit la honte, le mensonge et la médiocrité, en faisant croire aux êtres que porter leurs difficultés à la lumière n'apportera aucun bénéfice, mais ne fera que les humilier et exposer leurs faiblesses les plus cachées.

Cependant, fils, Je viens aujourd'hui vous en parler afin que, par la simple clé de la plénitude spirituelle, vous puissiez progressivement surmonter ce combat subtil contre les plaisirs du monde.

L'expérience des sacrements, la prière, la communion, la confession et l'adoration eucharistique sont de grandes clés qui font s'éveiller le cœur humain

Les louanges chantées en l'honneur de Dieu, le contact avec les règnes de la nature et avec votre Lignée Spirituelle sont également des clés qui vous soustrairont à l'illusion humaine et vous apporteront la force de gagner cette bataille.

Être sincères et vrais, vaincre les stimuli du mensonge et de la dissimulation feront que le pouvoir de l'adversaire sur vos âmes soit vaincu et extirpé.

Là où il y a un mensonge, soyez vrai.

Là où l'ennemi vous pousse à l'omission et à l'obscurité, ouvrez les rideaux de la conscience et laissez entrer la Lumière.

Là où l'adversaire stimule vos esprits à chercher le monde, cherchez à adorer, à louer, à trouver l'univers spirituel.

Et surtout, fils, soyez conscients qu'il ne s'agit pas d'un processus personnel, mais d'une bataille spirituelle qui se déroule dans l'ensemble de la conscience humaine.

Que Mes Paroles soient comme une épée qui coupe les voiles de l'illusion humaine et vous conduise à la Lumière. Marchez donc vers elle et ne restez pas dans l'obscurité, derrière un rideau qui ne devrait plus recouvrir la conscience humaine.

Faites les bons choix et à chacun de vos petits pas, le Saint-Esprit sera dans le prochain, conduisant votre chemin.

Vous avez ma bénédiction pour cela.

Votre père et ami,

Saint Joseph, le Très Chaste