Dimanche, 18 août 2019

MESSAGE POUR L'APPARITION DE SAINT JOSEPH TRANSMIS À BUENOS AIRES, ARGENTINE, À LA VOYANTE SŒUR LUCÍA DE JESÚS

Chaque nouveau cycle qui arrive vous rapproche un peu plus de Dieu. Au fur et à mesure que la purification de la planète s’approche et que vos cœurs sont appelés à vivre les instructions divines, plus, fils, vous vous rapprochez de Dieu.

Je suis venu au monde pour accomplir une mission : préparer l'arrivée de Mon Fils sur cette Terre, mais comme en d'autres temps, Je ne peux rester jusqu'à la fin, parce que c'est Sa mission et celle de Sa Très Sainte Mère. Je suis venu apporter au monde les principes que J'ai appris, d'humilité, de service, d'abandon inconditionnel à Dieu et, surtout, de renoncement, parce que c'est Ma première et dernière mission spirituelle.

C'est par l'esprit de renoncement que J'ai été envoyé dans le monde et c'est aussi par cet esprit que Dieu M'a appelé à retourner à Son Cœur sacré et éternel.

Quand J'étais sur Terre, avec Mon Fils bien-aimé et Marie, Mon épouse bien-aimée, tout ce que Je voulais, fils, c'était Les soutenir, voir cette mission se réaliser, voir Mon Fils grandir et s'exprimer comme le Fils de Dieu qu'Il était ; mais Ma mission était de Lui apprendre à marcher, à faire Ses premiers pas, à protéger Sa naissance et de voir de Mes propres yeux comment Dieu s'exprimait même à travers un enfant.

Il est arrivé un moment où le Créateur M'appela par Mon nom, par Mon vrai nom, et, Me montrant les portes de l'Univers et l'infini de Son Cœur, Il M'appela à revenir, à suivre un chemin large et inconnu ; un chemin qui Me conduirait à croître et à évoluer comme Son Fils et, plus que cela, comme partie intégrante de Son Cœur, comme toutes les créatures le sont, même si elles ne le savent ou ne le vivent pas.

Aujourd'hui, Mes enfants, Je viens vous montrer ce même portail vers le Cœur de Dieu que J'ai vu quand - dans les Bras de la Très Sainte Marie - Elle M'a montré le Cœur du Père Céleste et M'a dit de ne pas avoir peur de l'inconnu, de l'infini, du mystérieux, parce que le Créateur était Amour et Grâce infinis.

Aujourd'hui, Je vous présente cette porte vers le Ciel, parce que le moment est venu où, en tant qu'âmes et cœurs, vous entriez aussi par ce portail, vous reconnaissiez aussi la vie infinie qui a été cachée des hommes pendant si longtemps. Le temps est venu pour vous de savoir qui vous êtes et ce que vous êtes venus faire dans ce monde, et cela se fera d'abord au niveau de l'esprit, par le silence et la volonté de vos esprits à être différents, à trouver la vérité, l'origine des origines.

Devant ce portail qui vous conduit au Cosmos, Je viens livrer vos essences aux Pieds de Dieu, tout comme J'ai donné Mon petit Fils pour qu'Il s'exprime comme le Messie, comme le Fils de Dieu.

Je veux que vous aimiez la vie supérieure, que vous aimiez approfondir votre connaissance de Dieu, que vous découvriez et lisiez l'histoire écrite dans les miroirs de votre cœur et du Cosmos infini.

Aimez, fils, préparer le retour de votre Seigneur dans le monde, car Il viendra et vous serez face à face devant Son Cœur Sacré.

Les prophéties s'accompliront ; ce qui a été écrit sortira des Livres Sacrés et deviendra vie. Et les paroles qui ont été cachées, que l'humanité a essayé de cacher à un moment donné, seront aussi révélées, parce que rien ne sera caché devant le Fils de Dieu.

Sentez que Mon silence vous révélera quelque chose de plus profond. Sentez que Ma voix se tait pour faire place à la Parole Divine de Mon Fils, afin qu'Il soit connu et élevé, afin que vous découvriez Son existence et que vous puissiez Le recevoir dans ce monde et au-delà.

Le moment viendra aussi où votre Mère Divine se taira, mais Elle sera toujours là, parce que Sa mission est d'accompagner Son Fils jusqu'au dernier moment, jusqu'à l'établissement de la vie nouvelle, jusqu'à ce que l'Évangile du temps nouveau, de la nouvelle humanité, puisse être écrit par les faits de Son retour dans le monde.

Et tout ce qu'Il vous dira, tout ce que vous vivrez à côté de Lui, cette histoire sera racontée dans un temps nouveau, dans un monde nouveau qui sera celui-ci, mais avec une humanité renaissante par l'Amour de Dieu et de Son Fils.

Le 19 mars 2020, Je viendrai bénir les médailles de Mon Chaste Cœur et sept reliquaires en bois ; Je les bénirai pour les Centres Mariaux, ceux qui ont déjà été érigés et ceux qui seront érigés.

Pour ce temps, préparez Mon arrivée avec amour et joie, car dans ces reliquaires, ainsi que dans les médailles de Mon Chaste Cœur, Je déposerai tout ce que J'ai appris, les vertus que J'ai vécues et ce que Je suis, comme conscience spirituelle, comme Essence sortie de l'Essence Divine et qui y retourne.

Le 19 mars 2021, Je reviendrai bénir le livre de Mon histoire, intitulé "De l'Origine à l'Origine", car ce jour-là vous serez prêts à la connaître.

Vous ne vous reconnaîtrez pas, tout comme Je ne vous reconnaîtrai pas, parce que vous serez plus proches de ce que vous êtes et non de ce que vous semblez être aujourd'hui.

Pour l'Argentine, Je laisse Mon Amour et Mon humilité pour que vous appreniez, fils, que la volonté, comme puissance et impulsion de Dieu, n'est véridique que lorsqu’elle vient du Cœur du Père. Rendez vos cœurs à Dieu et utilisez cette volonté qui née de vos cœurs pour faire triompher le Cœur du Christ, avec votre tête à terre et votre cœur livré devant votre Rédempteur.

Vous vivrez des épreuves qui forgeront en vous l'humilité, mais à travers ces épreuves, vous arriverez à Dieu si vous savez en faire la porte pour votre sainteté. 

Quand vous serez face à un renoncement, n'ayez pas peur, car chaque renoncement, lorsqu'il est vécu avec amour, vous conduit à Dieu.

Mon Cœur et Mon Essence viennent du Père Créateur, tout comme vous tous, mais cette vérité, Je ne l'ai découverte que lorsque J'ai renoncé à être dans ce monde pour vivre dans une existence supérieure.

C'est le pouvoir du renoncement qui M'a fait retourner à Dieu, et bien que Mon cœur ait été silencieux et pour beaucoup, inconnu, ce n'était pas la connaissance des hommes qui M'approchait de Dieu, mais la pureté, l'humilité et le renoncement qu’a vécus mon Chaste Cœur.

Aujourd'hui, Je répands sur ce pays un amour infini, qui est Mon amour pour le cœur humain, parce que Je sais ce qu’il est.

Aimez Dieu par-dessus tout et aimez-vous les uns les autres comme votre Seigneur vous a aimés : c'est la Loi pour l'institution d'une vie nouvelle, c'est la Loi pour déchiffrer les mystères du ciel.

Vous pourrez vous tenir devant les portes du Ciel, vous pourrez voir les lumières qui se manifesteront sur la Terre et pourtant ne pas franchir leurs portails car l'amour ne règne pas dans vos cœurs. C'est pourquoi, fils, pour connaître et vivre la Vérité, pour découvrir le Cosmos infini qui se cache dans l'éclat des étoiles et, surtout, pour retourner au Cœur de Dieu, vous devrez vous aimer les uns les autres et, surtout, votre Père Céleste.

Si vous êtes humbles de cœur et fidèles dans les petites choses, tout vous sera révélé et même si aucun messager de Dieu ne vous parle, dans le silence de votre cœur, une voix plus grande résonnera, parce que le Créateur lui-même trouve en vous Sa demeure et c'est Sa Voix qui parlera plus fort que toutes celles qui ont déjà résonné sur le monde. Je vous dis cela parce que c'est ce que J'ai vécu et aujourd'hui, J'invite chacun de vous à le vivre.

Vous n'avez pas besoin de quitter la vie sur Terre pour découvrir la vie universelle et retourner à Dieu ; vous avez besoin de vivre, fils, la vérité sur vous-mêmes qui se révèle par l'amour ; c'est l'effort que vous devez faire chaque jour : aimer sans condition.

Et vous n'atteindrez pas le Royaume des Cieux, mais vous le ferez descendre jusqu’ici, vous le révélerez en vous et vous vous découvrirez comme faisant partie du divin.

Lisez les mots que nous vous donnons, priez avec eux, méditez en chaque phrase, sentez chaque impulsion et vous n'aurez plus aucun doute : la Sagesse vivra en vous et cette parole même vous transformera et vous fera vivre tout ce que Je vous ai dit.

Aujourd'hui, Je vous consacrerai les éléments pour que vous puissiez communier avec le Corps, le Sang et la Vérité du Christ.

Quand J'ai trouvé Mon Fils dans le temple prêchant parmi les docteurs de la Loi, J'ai vu et vécu ce que c'était d'être un Prêtre. J'ai vu le Ciel descendre sur la Terre, J'ai vu l'humanité se révéler sacrée, J'ai vu l'essence humaine comme faisant partie de Dieu et, à ce moment, Mon Fils M'a appelé et, en M'expliquant tout ce qu'Il faisait, Il M'a consacré non seulement comme Son Père, mais comme un simple et humble Prêtre, afin que, par toutes les actions de Ma Vie, sur Terre et au-delà, le Royaume de Dieu soit établi dans le monde et ainsi, les dimensions s’unissent, les voiles se déchirent et il n’existe pas de différence entre la vie sur Terre et la vie au Ciel.

Vous  pouvez vous agenouiller.

Quand Jésus leva le pain et le bénit, Il accepta devant Dieu, Son offrande de délivrer ce Corps non seulement sur la Croix, mais pour tous les siècles à venir jusqu'à Son retour dans le monde, et à ce moment, le Créateur, qui Le regardait, bénit le pain de Son amour le plus profond, révélant qu'en Lui habitait non seulement le Corps du Christ, mais le Corps divin de Son propre Dieu et Créateur, car Il est en Son Fils ; dans ce pain, consacré par le Christ, il y avait l'offrande de Son Seigneur et Son sacrifice sur la Croix, tout comme l'offrande de Son Père et Son sacrifice, en se multipliant et devenant chair, homme et créature parmi Ses créatures. C'est le Corps du Christ délivré pour vous et pour tous les êtres de la Terre et de l'Univers. C'est l'élément qui déifie la Création et vous fait retourner à Dieu.

Quand votre Seigneur a levé la coupe, Il a offert au Père chaque goutte de Son Sang répandu, chaque Plaie qui s'ouvrirait dans Son Corps, pour verser sur la Terre les codes d'une vie nouvelle, l'ADN d'une nouvelle race, celle qui avait été pensée par Dieu depuis le commencement ; et le Créateur, qui L'observait, a béni le vin et l'a transformé en Sang du Christ, qui n’est pas seulement le sang versé au Calvaire et sur la Croix, c’est le Code parfait de l'Amour de Dieu pour Ses enfants. La pensée divine que Son Père émana lorsqu'il pensa à la perfection du corps, de l'âme et de l'esprit de ce que deviendraient les êtres humains. Ceci est le Sang du Christ, c'est la Vérité qui se révèle en vous lorsque vous buvez de Ses Codes et que vous vous laissez transformer par Lui. Élevez le Corps et le Sang du Christ comme une prière de remerciement, rendant cette mémoire vivante, dans la certitude que Dieu vous regarde en ce moment et que sur ces éléments, il répand Son Amour le plus pur. Prions ensemble comme le Christ nous l'a enseigné  :

"Notre Père, qui es aux cieux,
que Ton nom soit sanctifié,
que Ton règne vienne,
que Ta volonté soit faite sur la Terre comme au Ciel.
Donne-nous aujourd’hui notre pain de ce jour.
Pardonne-nous nos offenses,
comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensés.
Et ne nous laisse pas entrer en tentation
mais délivre-nous du mal.

Amen"

Ainsi s'établit la consécration et la paix rayonne dans le monde, parce que le Christ n'est pas seulement vivant aux niveaux de l'esprit, Il est vivant en transformant les éléments, la matière et la vie, et tout comme Il convertit le pain et le vin, qu’il convertisse vos corps, votre sang, votre chair, votre cœur et votre conscience.

Croyez, fils, que si les éléments, fruits de la terre et du travail de l'homme, reçoivent le Corps et le Sang du Christ et se transforment en une unité avec Lui,  vous pouvez vivre cette même alchimie divine, devant l'abandon de vos cœurs, et vous transformer en une unité avec le Christ.

Ainsi, Je vous bénis et vous accompagne en silence, tout comme J'ai toujours accompagné votre Mère Divine, Son Fils Jésus et tous Ses disciples, apôtres et compagnons à travers les siècles. Je serai toujours là et, dans le silence de vos cœurs, vous pourrez M'écouter.

Je vous attends pour l'anniversaire de Mes Apparitions. Approfondissez votre don de vous-même et votre union avec Dieu. Pour cela, Je vous bénis et Je répands sur vous Ma plus pure humilité, Mon plus simple amour.

Par le Pouvoir que Dieu m'a accordée, en tant que Son serviteur, ami et compagnon, au nom du Père, du Fils et du Saint Esprit. Amen.

Je vous remercie.

Et, comme notre Seigneur nous l'a enseigné et comme Saint Joseph nous l'a demandé, pour établir la paix du Christ en nous, dans cette nation et dans la planète entière, nous allons nous donner le salut de la paix.