Vendredi, 17 juillet 2020

Messages quotidiens
MESSAGE QUOTIDIEN DE SAINT JOSEPH, TRANSMIS DANS LE CENTRE MARIAL DE FIGUEIRA, MINAS GERAIS, BRÉSIL, À LA VOYANTE SŒUR LUCÍA DE JESÚS

Bienheureux ceux qui, malgré tous les dons reçus, se laissent toujours modeler et corriger par les Mains de Dieu.

Bienheureux ceux qui ne cessent jamais d’être des apprentis, ceux qui ne manquent jamais l’occasion d’observer, d’apprendre et de grandir, devenant chaque jour davantage un représentant du bien et de la paix dans le monde.

Bienheureux ceux qui enseignent par l’exemple et dont sortent de la bouche des paroles sages qui aiment et qui corrigent avec amour ce qui est en dehors du chemin et du Projet de Dieu.

Bienheureux ceux qui cherchent l’humilité, ceux qui travaillent pour que d’autres grandissent, ceux qui aiment les étapes accomplies et les opportunités reçues par leurs frères.

Bienheureux ceux qui observent les fautes des autres avec compassion et qui n’affirment pas et ne réaffirment pas l’erreur des autres pour justifier leurs propres erreurs et se sentir mieux que les autres.

Bienheureux ceux qui savent se taire pour apporter la paix, qui ne se taisent pas pour condamner avec la pensée mais qui se taisent pour ouvrir leur cœur et, en pensée, prier et attirer la Miséricorde.

Bienheureux ceux qui sont transparents devant Dieu et leur prochain, ceux qui se libèrent de leurs liens par la confession au Christ, ceux qui ne craignent pas de se voir imparfaits, fragiles et petits aux yeux du monde.

Bienheureux ceux qui, malgré tout, croient et cherchent le Royaume de Dieu en eux-mêmes, ceux qui ne nient pas leur condition humaine, mais qui la reconnaissent comme un passage vers quelque chose de plus grand.

Bienheureux ceux qui recherchent le sacré dans la vie sur la Terre, ceux qui ne se contentent pas des énergies du monde et qui marchent simplement vers le Cœur de Dieu.

Bienheureux ceux qui croient aux sphères célestes, à la vie universelle et supérieure, ceux qui savent qu'ils sont juste une petite partie d’une vie immense et inconnue. 

Bienheureux ceux qui se reconnaissent toujours ignorants, mais qui ne restent pas là, ceux qui s’ouvrent pour que, dans leur ignorance, Dieu verse la sagesse, et ceux qui sont toujours disposés à entrer dans l’Infini, pour le simple fait de se savoir en être une partie.

Bienheureux ceux qui aiment de tout cœur, car l’amour lui-même leur montrera le chemin.

Bienheureux ceux qui aspirent à être bienheureux et qui s’efforcent de le faire, ayant comme unique aspiration d’accomplir la Volonté et le Plan de Dieu. Leurs efforts seront récompensés par l’union parfaite avec le Créateur.

Vous avez Ma bénédiction pour cela.

Saint Joseph, le Très Chaste