Dimanche, 3 mai 2020

Messages quotidiens
MESSAGE QUOTIDIEN DE SAINT JOSEPH, TRANSMIS DANS LE CENTRE MARIAL DE FIGUEIRA, MINAS GERAIS, BRÉSIL, À LA VOYANTE SŒUR LUCÍA DE JESÚS

Quand une âme a un engagement envers Dieu, Il la conduit patiemment sur le chemin de la reddition.

D’abord, Il l’inspire à transformer la vie, à orienter son chemin vers la voie qui mène à Son Cœur, et non au monde. Peu à peu, Il met sur son chemin des opportunités, des signes, des rencontres qui l’inspirent à faire pour elle-même de nouveaux pas vers le Cœur de Dieu.

Au fur et à mesure que cette âme connaît et fait confiance à l’Amour de Dieu, le Créateur commence à lui demander de nouvelles choses, de nouveaux abandons, de nouveaux renoncements, jusqu’à ce que vienne un point définitif pour cette âme, dans lequel le Seigneur lui demande un plus grand renoncement, une transformation complète de la vie.

Lorsque l’âme se lance dans l’abîme inconnu de l'abandon, elle découvre qu’elle est tombée dans les Mains de Dieu, dans une Source d'Amour inépuisable, qui se cachait dans les profondeurs de l’âme qui apprend à renoncer et à prendre le risque de vivre l'abandon.

Toujours sur ce chemin, l’âme inspirée par l’Amour de Dieu, lui fait de nombreuses offrandes, lui met tout entre Ses Mains, mais lui offre ce qu’elle connaît déjà, ce qu’en vérité elle a déjà donné quand elle a sauté dans l’abîme. Alors le Seigneur ouvre une porte dans les profondeurs de sa conscience et lui indique où se trouve ce qui doit être transformé.

Un nouvel abîme inconnu se présente. L’âme se voit confrontée à des aspects de sa conscience qui étaient comme des trésors cachés : ses compétences, son magnétisme, sa confiance en soi, ses vanités les plus cachées.

Et tant qu’elle continue à offrir sa vie à Dieu, son Créateur cherche toujours, plus profondément dans son être, le centre de l'abandon, ce qui doit être vidé dans son cœur. Et parfois ça fait mal, et l’âme souffre, mais elle sait que chaque espace qui se vide dans son cœur, dans sa conscience, chaque espace caché de son être, est celui qui se donne au Cœur de Dieu, à Son Amour, à Son Esprit, afin qu'Il puisse y avoir une douce demeure, propre et prête à habiter.

Le chemin de l’abandon, fils, est éternel, profond, une voie vers le vide et en même temps vers une unité avec le Tout.

Ne pensez donc jamais que vous avez tout livré, mais laissez toujours Dieu aller plus profondément. Et même si cela cause parfois de la douleur, sachez que la douleur est humaine et qu'elle sera réparée par la Présence Divine dans le propre intérieur.

Jusqu'à ce jour et à chaque instant, J’offre au Père tout ce que Je suis, tout ce qui est en Moi et tout ce que Je fais, Je vis, J'expérimente, Je pense et Je parle au monde, parce que l’abandon est éternel.

Je vous invite à suivre ces étapes et à approfondir chaque jour dans votre union avec Dieu. 

Vous avez Ma bénédiction pour cela.

Saint Joseph, le Très Chaste