Dimanche, 26 janvier 2020

Messages quotidiens
MESSAGE QUOTIDIEN DE SAINT JOSEPH, TRANSMIS DANS LE CENTRE MARIAL D'AURORA, PAYSANDÚ, URUGUAY, À LA VOYANTE SŒUR LUCÍA DE JESÚS

Lorsqu'un être entre dans le désert, même s'il a simplement touché son sable et ressenti sa chaleur, il ne peut plus faire marche arrière.

Le désert peut sembler dangereux ; plein de souffrances et de peines. Mais aujourd’hui Je vous dis qu’il n’y a pas de plus grande souffrance pour une âme que d’entrer dans le désert sans approfondir son expérience en lui, sans s’abandonner à Dieu et découvrir ses mystères.

L’âme qui foule le désert, mais n'y marche pas,  reste prisonnière de ses peurs, ne lâche pas les béquilles qui soutenaient ses pas, n'y trouve pas de véritable soutien et ne sait pas ce que c'est que de marcher de ses propres pas.

Cette âme, vaincue par ses peurs, qui ne veut pas lâcher les affections, les sensations, le passé en elle, finit par rechercher, avec plus de béquilles et plus de chaînes, les sensations qu’elle ne trouve pas avec celles qu’elle a dans ses mains et celles qui sont attachées à ses pieds.

Cette âme devient prisonnière d’elle-même, chaque fois plus vide, plus esclave et plus craintive, simplement parce qu'elle n'arrive pas à s’abandonner à l’infini du désert qui s’est présenté devant elle.

Dieu vous appelle à mûrir dans le désert, à quitter les émotions humaines pour découvrir et consolider le cœur dans l’Amour Christique. Mais pour cela, fils, vous devez lâcher les béquilles, briser les chaînes, ressentir le vide et y marcher, même si  vous ne sentez pas de base sous vos propres pieds.

Cela s’appelle expérimenter la foi.

Ne soyez pas esclaves de vous-mêmes. Reconnaissez qu’il n’y a d’autre bourreau que l’orgueil, la vanité et l’ignorance des cœurs qui se croient être plus en sécurité, lorsqu’ils sont pleins d’eux-mêmes, mais ne réalisent pas qu’ils ne se connaissent même pas eux-mêmes.

Je vous laisse Ma bénédiction afin que vous clamiez pour une libération et la viviez.

Si vous sentez que vos pieds sont sur le sable du désert, marchez et ne retenez pas vos pas. Consolidez l’union avec Dieu et renforcez votre foi. Cela vous rendra vraiment libres.

Saint Joseph, le Très Chaste