Dimanche, 7 février 2016

Messages quotidiens

MESSAGE QUOTIDIEN DE MARIE, ROSE DE LA PAIX ET MÈRE DES RÉFUGIÉS,
         TRANSMIS DANS LE CENTRE MARIAL D´AURORA AU VOYANT FRÈRE ELÍAS DEL SAGRADO CORAZÓN​​​

Mes chers enfants missionnaires:

Après que vos cœurs et vos consciences ont connu la grave réalité des réfugiés, de ceux qui fuient en bateau vers la Grèce en quête d’une meilleure vie, maintenant, votre Mère Céleste vous conduira à la rencontre de nouveaux et grands besoins de service spirituel et intérieur.

Cela veut dire, chers enfants, que tous les réfugiés, comme les enfants que vous avez rencontrés dans cette mission, traduisent dans leurs regards, le résultat d’un total abandon spirituel, moral et physique dans chacune de ces vies. Vous êtes, Mes enfants missionnaires, devant une situation spirituelle des réfugiés qui ne se résoudra pas seulement avec le service ni de tendres paroles, vous êtes face à une mer de complications intérieures et extérieures; vous êtes devant le résultat visible de ce que l’homme de la superficie, sans conscience et sans amour, peut faire avec la vie des autres.

C’est à ce point là et à ce niveau involutif que se trouve l’humanité actuelle, très insensible aux douleurs des autres et tout à fait oubliée des besoins humanitaires; situation que l’humanité peut voir, uniquement, comme une nouvelle mondiale.

En ce moment, l’insensibilité face à la crise migratoire de millions de réfugiés ne peut plus être ignorée, c’est une situation chaque jour plus extrême et que par sa gravité ont ne sait quand elle finira.

Chers enfants, c’est pour ça que Je vous ai emmenés en Turquie, pour que vous voyez et sentiez de vos propres yeux et cœur quelque chose d’humain, quelque chose sur vos semblables qui est inexplicable.

En ce moment la mission humanitaire en Turquie vivra un approfondissement spirituel, et bien que certains de Mes missionnaires affrontent avec leurs douleurs la douleur de millions de réfugiés syriens, Ma main sera toujours posée sur vous en irradiant et vous aidant jusqu’à la fin de la mission.

Chers enfants missionnaires, Je vous supplie de demander pardon à Dieu chaque fois que vous trouviez une situation de souffrance, résultat de cette guerre civile.

Clamez Miséricorde et ne vous lassez pas de le faire, ainsi Je pourrai, Moi aussi, soulager les cœurs solitaires.

Je vous remercie de répondre à Mon appel!

Celle qui vous éveille à la Conscience Majeure,

Votre Mère Marie, Rose de la Paix et Mère des réfugiés