MESSAGE EXTRAORDINAIRE DU CHRIST JÉSUS GLORIFIÉ, TRANSMIS À FATIMA, PORTUGAL, AU VOYANT FRÈRE ELÍAS DEL SAGRADO CORAZÓN DE JESÚS, POUR LE 95e MARATHON DE LA DIVINE MISÉRICORDE

Au nom du Père, du Fils et du Saint-Esprit. Amen.

Avec des carillons d'allégresse, J'ai été reçu en Europe, car le temps est venu de rassembler à nouveau Mes disciples. Ceux qui ont été avec Moi dans le passé, qui ont fait partie de Mon voyage sur Terre, qui ont vécu Ma Parole, qui ont pratiqué Mes Commandements, qui ont donné leur vie au service des autres.

Je viens, aujourd'hui ici, en Europe et dans le monde entier, pour que chaque conscience regarde vers l'intérieur et, à travers l'intérieur d'elle-même et non de son mental, puisse sentir et comprendre ce que ce monde est réellement, une planète dans le chaos, dans la confusion et la souffrance.

Mais Je ne viens pas ici pour vous répéter toutes ces choses, car Je sais que vous les connaissez déjà. Ce que vous devez savoir, compagnons, c'est qu'il est temps de trouver une solution.

Ce ne sera pas une solution extérieure, mais une solution intérieure, une conviction profonde et véritable que vous devez être définitivement unis à Dieu.

Ainsi, vous permettrez que Mon Sacerdoce sidéral se réalise sur cette planète à travers tous ceux qui Me servent dans cette lignée, dans cette office, dans cette tâche sacrée.

J'ai besoin que vous regardiez à l'intérieur de vous, non pour voir l'imperfection des choses, mais pour reconnaître la Grâce de Dieu, la Grâce qui vous guide et qui vous soutient jusqu'à nos jours.

De cette façon, toute adversité qui vous entoure deviendra petite ; parce qu'un vrai disciple se forge à travers les défis, les objectifs, l'accomplissement du Dessein sacré.

J'ai besoin que l'Europe se réveille du sommeil de son confort et qu’elle vive l'action immédiate de ces temps, le service qui englobera et répondra aux besoins des nations, en particulier des nations les plus pauvres comme celles d'Afrique.

De cette façon, avec votre volonté et votre dévouement, avec votre don véritable, vous encouragerez d'autres âmes à faire également le même exercice, afin que cette dette qu’a l'Europe, surtout envers l'Amérique du Sud, puisse être payée pour toujours et qu'il n'y ait plus de séquelles, de blessures ou de marques qui rappellent à vos frères tout ce que vous avez fait en d'autres temps.