Jeudi, 19 juillet 2018

MESSAGE POUR L'APPARITION DE SAINT JOSEPH DANS LA VILLE DE DORNES, PORTUGAL, À LA VOYANTE SŒUR LUCÍA DE JESÚS

Lorsque les cœurs expriment leur gratitude à Dieu et que les âmes louent le Créateur dans leur joie la plus pure, Dieu exprime également Sa gratitude envers les hommes, Ses petites créatures, ces petites parties de Son Être, de Son Cœur infini. 

Lorsque vous exprimez votre gratitude envers Dieu, vous vous unissez à Lui, parce que la gratitude, fils, ouvre les portes du Ciel et unit les dimensions, malgré  l'indifférence de l'humanité, malgré l'engourdissement et l'illusion qui pénètrent encore le cœur de tant d'êtres sur cette Terre. 

Lorsque quelques-uns, sincères, expriment leur gratitude à Dieu, les portes s'ouvrent à l'Univers infini de Sa Miséricorde et de Son Amour et ce ne sont pas seulement ceux qui clament, qui sont reconnaissants et qui aiment le Père qui reçoivent Sa Miséricorde. Sa Source se déverse indistinctement sur toutes les âmes, car ainsi est le Cœur de votre Dieu : infini, infini dans Son Amour, infini dans Sa Grâce, infini dans Sa Miséricorde. 

Aujourd'hui Je viens ici non seulement pour vous, mais pour un continent blessé. 

Je viens jusqu'ici pour ceux qui sont le plus éloignés de Dieu, qui ne Le connaissent pas et donc ne L'aiment pas. 

Je viens ici pour ceux qui s'accrochent à leurs blessures et qui, sans le percevoir, accrochent leurs propres âmes à la souffrance, à l'angoisse, au vide, qui n'est pas un vide spirituel mais un vide de Dieu, une absence d'amour. 

Je sais que dans les profondeurs de chacun d'entre vous, ces blessures se reflètent également. C'est pour cela que Je suis ici.

Je fais partie de cette humanité qui ne se connaît pas elle-même. Je fais partie de vos cœurs, Je vous comprends, mais Je sais aussi ce que vous pouvez offrir à Dieu et vous ne le savez pas ou vous ne voulez pas le savoir, parce que cela, fils, signifie effort, courage, et surtout, amour. 

Il n'y a pas d'autre moyen de connaître l'Amour de Dieu qu'en risquant d'aimer, en essayant d'aimer chaque jour, en cherchant le chemin qui vous mène au véritable amour. Ne le cherchez pas chez les autres êtres humains, car vous n'apprendrez à aimer vraiment vos semblables, que lorsque vous aimerez Dieu, car Il est présent dans toutes les créatures. 

Aujourd'hui Je viens tendre Mes Mains et toucher chacune de vos essences pour qu'elles s'éveillent. 

Pendant longtemps, Je vous ai accompagnés en silence, en marchant à travers ce continent, en apportant la guérison et l'éveil aux âmes, mais cela n'a pas été suffisant. C'est pourquoi, Je reviens, au nom de Dieu, au nom de Mon Fils, qui est le Fils du Créateur, qui est Dieu Lui-même. 

Je touche vos cœurs pour qu'ils se rappellent de leur engagement envers Dieu, car le temps est venu. 

Je touche vos cœurs pour que vous soyez encouragés à laisser derrière vous les mesquineries humaines, les conflits, les désaccords, le manque de fraternité, si profondément enracinés dans vos cœurs, afin de faire la place à un amour que vous ne connaissez pas encore. 

Tout comme Je viens au monde pour une humanité blessée, Je souhaite que chacun d'entre vous soit au monde avec ce même but de guérir le cœur humain, de semer le bien, de semer le nouveau.

Nous sommes venus dans ce lieu à la suite d'une demande de Dieu, non pas parce que c'est celui qui en a le plus besoin, mais parce que l'humanité a besoin de Lui.

Nous sommes venus ici pour planter une nouvelle vie, pour semer la guérison, la Grâce et la Miséricorde de Dieu, pour que les Dons du Cœur de votre Père jaillissent comme une source infinie, où les âmes pourront étancher leur soif alors qu'aucun autre endroit ne leur donne de l'Eau, l'Eau de la Vie, l'Eau qui vient de Dieu. 

Nous sommes venus ici pour semer la pureté, afin que vous puissiez l'exprimer. 

Nous sommes venus ici pour ouvrir les portes du Ciel, comme des profondeurs du Cœur de Lys, pour que vous puissiez unir le Ciel et la Terre, pour que ce Royaume si silencieux ne soit pas seulement une histoire pour vous, une connaissance ou une information, pour que ce soit une réalité, une expérience vivante.

Aspirez à être des instruments du Royaume de Lys, instruments de Dieu, instruments du Cœur de votre Mère Céleste, pour que vous puissiez amener Leurs Vertus, Leurs  Grâces partout où vous allez, pour que vous puissiez multiplier ce que vous recevez et servir l'humanité et les Règnes de la Nature par vos actions, par votre verbe, par votre simple présence. 

Aspirez à la transformation, aspirez à vous guérir, aspirez à vous éveiller et à sortir du point où vous vous trouvez chaque jour, car un instrument de Dieu, fils, n'est pas celui qui atteint la perfection, mais celui qui se laisse transformer chaque jour par les Mains de son Père, en reconnaissant la dureté de votre bois, mais aussi la possibilité qu'il puisse être transformé en quelque chose de sacré dans les Mains de Dieu. 

Chaque jour davantage, l'humanité cherche le confort et tous les moyens de rester dans l'inertie.

C'est pourquoi, aujourd'hui, avec Mon Cœur plein de l'Esprit de Dieu, Je viens apporter un Feu pour enflammer vos âmes, pour renouveler vos esprits, afin que vous ne soyez pas comme l'humanité ordinaire en quête de confort à une époque où la Terre agonise, assoiffée de service, d'abandon, de don de soi.

Ne considérez pas les objectifs de Dieu comme inaccessibles. Levez vos mains et touchez ce que le Père vous offre. Ses Bras sont toujours étendus vers le monde ; Son offrande est permanente, immuable. Son espoir ne s'évanouit pas et Son Amour ne meurt jamais, mais vous devez lever vos yeux et vos bras pour prendre ce que Dieu a pour chacun de vous. Ne vous contentez pas des choses du monde, ne vous contentez pas des connaissances que vous avez déjà reçues. Cherchez une expérience qui fera vivre ce savoir et le fera ainsi se développer.

Ne connaissez pas le Royaume de Dieu, vivez dans le Royaume de Dieu.

Ne connaissez pas le Royaume de Lys, soyez le Royaume de Lys, faites partie de ce Royaume Sacré et qu'il ne soit plus un mystère pour l'humanité, car lorsque ceux qui ne le connaissent pas vous demandent "Qu'est-ce que le Royaume de Lys ?", vous pouvez leur répondre "Je suis le Royaume de Lys". Et tu peux être le Royaume de Lys quand tu t'ouvres, de tout cœur, pour qu'Il y entre et te transforme en un instrument de pureté et de paix qui habitent en Lui.

J'ai demandé ici un Reliquaire de Mon Cœur, afin que vous puissiez vous éveiller définitivement, que vous le contempliez et cherchiez de l'aide, pour que vous puissiez le contempler et reconnaître votre propre imperfection. Mais sachez que, même avec  elle, le Seigneur fait des miracles. Ce Cœur qui est devant vos yeux n'est pas parfait, mais Son abandon est absolu.

Moi, Je n'ai jamais vécu la perfection sur Terre. Au contraire, chaque jour, J'ai dû livrer beaucoup de misères à Dieu, mais c'est ce même dévouement constant qui M'a rapproché du Cœur du Père. 

Venez devant ce Reliquaire pour reconnaître vos  misères et les livrer à Dieu, pour que vous puissiez être au-delà d'elles, clamant pour le monde. Contemplez-le pour ceux qui ne peuvent pas venir jusqu'ici. 

Imaginez que Ses Rayons et Sa Grâce, qui ne viennent pas de Moi, mais de Celui qui M'envoie dans le monde, puissent atteindre chaque âme dans le besoin. 

Aujourd'hui, Je vous montre Mon Chaste Cœur et vous L'offre.

Acceptez cette Grâce, cette offrande et soyez encouragés, chers compagnons du Christ, à faire la même offrande devant Dieu.

Dans chaque Reliquaire, Je laisse un petit morceau de Mon Être, ainsi que dans le Royaume de Lys, qui est aussi Ma maison.

Chantez à ce Reliquaire, pour que Je puisse le bénir et pour que ce Cœur que J'expose aujourd'hui devant vos yeux, puisse se refléter dans ce bois, aussi imparfait qu'un cœur  humain, mais qui est rempli de grâces, de miséricordes, d'amour, quand il s'offre à Dieu.

Que tous les Dons et Vertus qui naissent de Mon Chaste Cœur, pas seulement ce que J'ai accompli dans Ma vie sur la Terre, entrent dans ce Reliquaire et puissent y être conservé. Que tout ce que J'ai appris de l'origine de Mon Être à Ma rencontre avec Dieu, soit déposé, spirituellement dans ce petit Cœur, afin que chacun de ceux qui Me contemplent apprennent à traverser ce chemin d'origine à l'origine, du Cœur de Dieu au Cœur de Dieu.

De cette façon, comprenez que les Grâces du Seigneur sont infinies et mystérieuses, car elles ne tiendront jamais dans le mental humain. Mais le cœur qui a  la foi n'a pas besoin de comprendre avec le mental ce qui est dans la certitude de son cœur. 

Maintenant, chantez et permettez que tout ce que Je vous ai dit devienne vie.  

Ton cœur, Mon fils, représente le cœur de toute l'Europe. C'est pourquoi, Je t'ai appelé ici, Je t'ai demandé de construire la demeure de Mon Reliquaire pour aller en Europe, à travers toi, accueillant et protégeant Mon Chaste Cœur. Et, pendant que tes mains travaillaient, non seulement ton cœur était  guéri, mais le cœur de l'Europe aussi, afin que chaque être comprenne qu'il n'est pas séparé de son peuple et de son histoire et qu'un petit acte, bien qu'inconscient, peut progressivement transformer l'histoire de cette humanité. 

Je t'ai appelé ici non seulement pour t'accorder une Grâce, mais, à travers toi, pour accorder des Grâces à ce continent, à cette planète. C'est le Mystère de Dieu : Son Cœur s'est multiplié, s'est divisé et a généré des vies et des créatures, mais n'a jamais cessé d'Être unique. Tu fais partie du Cœur de Dieu et chacun de tes frères sont aussi partie de toi.

En révélant ce mystère, Je te demande, ainsi qu'à tous tes frères et sœurs, que tout ce que vous ferez à partir d'aujourd'hui, de le faire au nom de l'humanité, au nom de l'Europe, au nom de ses nations, et de prendre conscience que pour transformer ce monde, vous n'avez pas besoin de grandes  choses, mais seulement d'exposer votre propre cœur pour que Dieu puisse le faire. 

Vivez le mystère divin de la Présence de Dieu en vous et ne comprenez pas Son unité, soyez cette unité et ouvrez ainsi les portes et les chemins afin que d'autres de vos frères puissent également revenir.

Comme Mon Fils Me l'a appris et l'a appris au cœur et à l'esprit de chaque prêtre consacré par Lui, le moment est venu de se souvenir de Son abandon, de faire ce qu'Il a demandé en Sa mémoire, pour que Sa Présence soit éternelle, non seulement spirituellement, mais physiquement, en transformant les cellules et les atomes de chaque être qui partage avec Lui le pain et le vin consacrés et transformés en Son Corps et en Son Sang. 

En la Présence Spirituelle du Christ, auprès de Ses Anges,  élevons cette offrande pour qu'Il la consacre.

Retrouvez en vous, la mémoire de la Cène du Christ, car dans cet esprit d'unité, tout ce qui a été vécu par un cœur humain est gardé à l'intérieur de tous. Souvenez-vous quand Il a levé le pain, l'a béni et l'a partagé avec Ses compagnons et avec chaque cœur humain. Souvenez-vous quand Il a élevé le Calice, l'a béni et y a déposé Son Sang, Sa première offrande, qui serait  versée pour le pardon des péchés, pour la rédemption des âmes. 

Aujourd'hui le Sang du Christ est à nouveau  versé dans ce jus consacré, dans ce fruit qui est offert au nom de toute vie et de tous les Règnes de la Nature pour être transformé en Christ. Tout comme le  blé et le raisin sont offerts comme  symbole d'abandon de la nature au Cœur de Dieu, vous aussi, offrez-vous pour que, lorsque ces éléments consacrés entrent dans vos corps, ils deviennent le Corps et le Sang du Christ, afin qu'une nouvelle vie commence à être conçue, peu à peu, en vous et en chaque être humain.  

Prions ensemble cette prière qu'Il vous a apprise, qui unit le Ciel et la Terre, qui relie, le cœur de l'homme au Cœur de Dieu.

(Notre Père en araméen).

Sonnez la cloche sept fois.

Mon Cœur attendra dans la salle de prière de cette humble maison. Que le Centre Marial se manifeste pour qu'Il puisse y habiter  et  rayonner de là vers le monde.

En cette soirée, Je vous bénis et vous remercie d'être venus ici, car c'est le symbole que vos âmes ont soif de s'éveiller.

Que les bénédictions du Père, du Fils et du Saint Esprit soient une réalité dans vos esprits.

Je vous remercie,

Continuez à chanter pour Me dire adieu et, avec la même joie, chantez afin de recevoir votre Seigneur et votre Dame, car la Grâce de Dieu est infinie.