Mercredi, 11 septembre 2019

Messages quotidiens
MESSAGE QUOTIDIEN DU CHRIST JÉSUS GLORIFIÉ, TRANSMIS DANS LE NOYAU-LUMIÈRE SAGRADO CIELO, BELO HORIZONTE, MINAS GERAIS, BRÉSIL AU VOYANT FRÈRE ELÍAS DEL SAGRADO CORAZÓN DE JESÚS

Compagnons,

À Saint Camille de Lellis, J'ai appris à apporter amour et charité aux plus malades. 

Aujourd'hui, Je vous apprends la même chose pour que l'amour soit présent chez les serviteurs et collaborateurs des Centres de Service. 

Qu'il puisse atteindre toutes les âmes que vous rencontrerez en ce moment aigu de l'humanité. Beaucoup d'âmes ont encore besoin de cet amour que Je vous donne, à chaque nouvelle rencontre, afin que la vie et le cœur de ceux qui souffrent soient soulagés. 

C'est le moment de donner un soulagement spirituel, mental et matériel. Il n'est plus temps de se plaindre ou de juger, il est temps d'apporter le Grand Amour au monde malade et souffrant.

C'est pourquoi, Saint Camille a suivi fidèlement Mes inspirations intérieures, jusqu'à ce que la Croix Rouge naisse de Saint Camille et de son œuvre au service des malades, celle qui pousse aujourd'hui encore des millions d'âmes à servir les plus nécessiteux.  

Saint Camille de Lellis avait en lui, certaines règles et clés spirituelles, qui vous aideront au moment d'accueillir et de donner l'amour à ceux qui souffrent en ce moment de maladies diverses et inexplicables. 

Saint Camille sentait dans son cœur que l'amour devait toujours passer en premier, avant l'action, parce que l'action de charité et de service serait ainsi comblée du Grand Amour et la Loi de la Guérison intérieure y serait établie.

Saint Camille pensait que pour servir de façon désintéressée, il fallait d'abord se donner complètement, sans imposer d'exigences ou de conditions au moment de se présenter au service.

Saint Camille estimait que pour aider spirituellement celui qui était malade et souffrant, le serviteur devait entrer dans la souffrance de l'autre afin de pouvoir comprendre à grande échelle ce que l'autre était en train de vivre. 

Et enfin, ce qui était fondamental pour Saint Camille était de voir dans l'autre le Christ vivant, le Christ qui souffre et agonise par l'indifférence et l'ignorance humaine.

C'est ce qui poussait Saint Camille à vivre entièrement pour les autres, au-delà des limites. 

Que ces impulsions aident tous les serviteurs de la guérison à amener à ceux qui souffrent la Présence du Seigneur, afin que le pardon soit établi dans la conscience de celui qui en a besoin. 

Je vous remercie de garder Mes Paroles dans le cœur !

Celui qui vous bénit,

Votre Maître et Seigneur, Christ Jésus